Deux ans après sa reprise, AIR SUPPORT est en croissance de 40%

AIR et COSMOS – n°2645H – SPÉCIAL SALON DU BOURGET

Reprise à la mi-2017 par Sabine TERTRE, la société gersoise AIR SUPPORT, spécialisée dans la maintenance, la réparation et l’entretien de composants aéronautiques, affiche une croissance record de 40%, avec un chiffre d’affaires porté au 31 mars 2019, à 23,5 M€. L’entreprise de 130 salariés, qui réorganise actuellement ses 2000m² d’ateliers en mode « Lean », envisage une extension de ses locaux.

Depuis deux ans, c’est une femme qui tient les rênes de la société gersoise AIR SUPPORT. « C’est plutôt rare dans le secteur », sourit Sabine TERTRE, qui a repris à la mi-2017 quelque 70% du capital de cette entreprise spécialisée dans la maintenance, la réparation et l’entretien de composants aéronautiques, aux côtés du fonds toulousain IXO Private Equity. « Je connaissais bien la société, puisque je l’ai intégrée il y a vingt ans, en qualité de Directrice Administrative et Financière, explique- t-elle. A l’époque, nous n’étions pas plus de dix salariés. Les choses ont bien changé depuis… ».
Fondée en 1992 par François Thibert, la PME était à l’origine à Colomiers, en Haute-Garonne, à deux pas des usines Airbus. « En 2012, nous avons souhaité nous y agrandir, mais le projet n’a pas pu aboutir, se souvient Sabine Tertre. Nous avons par conséquent élargi le spectre de notre prospection foncière et sommes repartis à zéro ici, à Pujaudran, dans le Gers. » L’entreprise injectera 3 M€ dans la construction, sur 1,4 hectare de terrain, d’un bâtiment de 2500m², dont 2000m² d’ateliers, dans une zone d’activité nouvellement créée. « Il n’y avait que des champs autour de nous, s’amuse la dirigeante. Pendant cinq ans, nous n’avons pas eu de voisin ! »
Aujourd’hui, les choses commencent à changer et la zone se peuple peu à peu. Mais le cadre de vie, lui, reste particulièrement attractif pour les 130 salariés d’AIR SUPPORT. Une PME qui a su prouve au fil des années que le bonheur- ou en tout cas le succès- pouvait bel et bien être dans le pré. « En cinq ans, nous avons enregistré 154% de croissance » se réjouit Sabine Tertre. Sur le seul exercice 2018- 2019 (clôturé au 31 mars dernier), la société a vu son chiffre d’affaires bondir de 40%, en se portant à 23,5 M€. « Nous visons une nouvelle croissance, de l’ordre de 15% cette année » anticipe la chef d’entreprise.

UNE OPÉRATION DE CROISSANCE EXTERNE EN PRÉVISION

AIR SUPPORT réalise plus de 60% de son chiffre d’affaires à l’international, principalement en Europe, en Asie et en Amérique du Nord. Son activité est très majoritairement portée par la MRO. Un marché porteur sur lequel l’entreprise, certifiée Part 145 par L’EASA, Transports Canada, CAAC et la Federal Aviation Administration, a su saisir de belles opportunités au cours des dernières années, en assurant des prestations pour des clients tels que Safran, General Electric, Air France Industries et Lufthansa
Technik. « Nous assurons la maintenance et la réparation d’équipements de moteur, mais aussi électroniques et électromécaniques » énonce Sabine Tertre. Mais la société déploie également une activité d’Assistance Technique, avec une quarantaine de salariés positionnés sur la chaîne d’assemblage finale d’Airbus. Sa spécialité : les sièges cabine. « Nous nous développons également en Part 145 sur l’après-vente des sièges, indique la dirigeante. Nous suivons ainsi les avions un peu partout dans le monde ». Pour consolider son positionnement, l’entreprise travaille actuellement – en complément de sa croissance organique – sur une opération de croissance externe autour de cette activité d’Assistance Technique.

Son développement, AIR SUPPORT l’accompagne d’investissements stratégiques. Depuis 2017, 1,5M€ a ainsi été injecté dans l’installation de nouveaux bancs d’essai kérosène, fioul et air. Mais l’entreprise, qui souhaite dépasser la barre des 50 M€ de chiffre d’affaires et des 250 salariés à l’horizon 2025, veut aller encore plus loin. AIR SUPPORT, qui va recruter cette année une quinzaine de personnes, souhaite transformer son site en « atelier de maintenance du futur », sur les principes du « lean manufacturing » (élimination des gaspillages et des ruptures de flux). Elle mène actuellement une vaste réorganisation de ses espaces, qui mobilise plus de 150 000€ d’investissement. « Nous en attendons davantage de rapidité et de visibilité », résume Sabine Tertre, dont la société est engagée dans le programme Ambition PME-ETI. Soucieuse de préparer l’avenir, l’entreprise planche aussi sur un projet d’extension de ses locaux, qui pourrait bien aboutir dans les deux à trois prochaines années.